L'AIGF

La Côte d’Ivoire aux commandes des organes techniques de l’UIT à l’issue de l’Assemblée des Radiocommunications de 2019

L'Assemblée des Radiocommunications de l'UIT (AR-19) s'est achevée le 25 octobre 2019 en Égypte. À l’issue de cette grande rencontre, les experts ivoiriens, messieurs KOFFI Gabriel, directeur de la planification du spectre et des affaires internationales et TAH Bi Zéoua, Chef de département valorisation du spectre et normalisation ; tous deux agents à l’Agence Ivoirienne de Gestion des Fréquences Radioélectriques (AIGF) dirigée par le Docteur Yacouba COULIBALY ont été élus aux postes de vice-président des commissions d’études.

Aussi, les deux spécialistes ivoiriens seront à la tête de ces importantes commissions qui ont pour mission d’examiner pour l’un les questions relatives aux communications par satellite et pour l’autre les problématiques relatives au service de terre à savoir les applications mobiles large bande, les services maritimes, fixe, de radionavigation aérienne, etc.

L’accession de la Côte d’Ivoire à ces fonctions de responsabilité au sein de l’Union permettra sans nul doute la prise en compte des spécificités nationales en rapport avec les radiocommunications lors des débats internationaux et de bénéficier d’informations prospectives sur l’évolution des technologies y afférentes. 

Il faut souligner que l’Agence Ivoirienne de Gestion des Fréquences radioélectriques est l’institution de l’Etat qui gère le spectre de fréquences en Côte d’Ivoire sous la tutelle du Ministère de l’Economie Numérique et de la Poste.

Les fréquences étant une ressource limitée et rare aussi bien au niveau national qu’international, il est primordial de les gérer et de les harmoniser aux plans sous régional, régional voire mondiale.

L’organisme en charge de la gestion des fréquences au niveau mondial en accord avec tous les pays est l’Union Internationale des Télécommunications (UIT).  Composée aujourd’hui de 193 États membres, elle se charge de l'attribution des bandes de fréquences radioélectriques pour chaque type de communication (mobile, aéronautique, maritime, radiodiffusion, etc.), assigne les positions orbitales aux satellites dans l'espace et coordonne les efforts afin d'éliminer les brouillages préjudiciables entre les stations de radiocommunication des différents pays.

 A titre illustratif, s’il est aujourd’hui possible d’utiliser votre même téléphone portable partout dans le monde, c’est grâce à l’action de l’UIT qui a coordonné l’harmonisation des bandes de fréquences au niveau mondial au cours d’une Conférence mondiale des radiocommunications (CMR).

L’Assemblée des radiocommunications qui est une des instances de l’UIT a pour mission de définir les orientations futures dans le domaine des radiocommunications et plus généralement dans celui des technologies de l'information et de la communication.

En effet, conformément à ses missions, l’AR-19 a établi les futurs programmes de travail et la structure des Commissions d’études et autres groupes de travail du Secteur des radiocommunications de l'UIT (UIT-R). Elle a en outre approuvé un ensemble de Résolutions de l’UIT-R sur des problématiques d’actualité dans l’écosystème du numérique notamment l’Internet des objets, les télécommunications mobiles large bande ou encore des problématiques plus spécifiques à savoir le déploiement et le développement des télécommunications publiques internationales par satellite dans les pays en voie de développement.

L’AR-19 a renouvelé les instances de direction au niveau des structures techniques qui composent le Secteur des radiocommunications de l’Union.  L’élection des experts ivoiriens à la tête des organes techniques de ce secteur témoigne de la priorité que la Côte d’Ivoire accorde aux radiocommunications et plus généralement aux TIC. C’est à ce titre que notre pays, conscient de l’impact important des TIC dans l’économie d’un pays, investit depuis de nombreuses années dans ce secteur. La Côte d’Ivoire se voit aujourd’hui récompensée dans les plus hautes instances des télécommunications en participant depuis 2019 au Conseil d’Administration de l’UIT et depuis le 25 Octobre 2019 par le truchement de l’AIGF, à la tête des organes techniques, cheville ouvrière du Secteur Radiocommunications.